Rudy Bonnin - cliquez pour écouter
Accueil-Biographiepreloading - Biographie-Discographiepreloading - Discographie-Newspreloading - News-Photos et vidéospreloading - Photos et vidéos-Contactspreloading - Contacts -  Événementiel 
---
ok



news-
01 Janvier 2017
© Jazz Hot n°664. Rudy Bonin avait déjà utilisé la formule saxophone ténor, orgue et batterie avec le recueil OK ! publié en 2006 pour Djazrecords. Il reprend ici la même formule orchestrale en substituant la clarinette au saxophone ténor. Une telle option présente l’avantage d’être rarement utilisée mais peut aussi s’avérer risquée sauf quand la clarinette est tenue par François Pénot. On ne trouvera donc pas ici les envolées incandescentes des trios sax-orgue-batterie des organistes Shirley Scott ou Jimmy McGriff mais une musique plus intimiste, solidement ancrée dans la tradition du jazz et pétrie de swing. Possédant un jeu tout en nuances, Rudy Bonin est un batteur expérimenté, capable s’adapter à toutes les situations et de pousser les solistes à donner le meilleur d’eux-mêmes. La façon dont il catalyse le discours de ses deux complices en dit long sur son art de la relance. Comme il l’a montré dans le passé, il possède les qualités d’un leader qui a une vue précise du but à atteindre et des moyens pour y parvenir. Il sait aussi s’entourer d’une équipe remarquable capable de servir au mieux ses projets. L’organiste Olivier Leveau fournit un accompagnement solide qui mérite bien des éloges. En solo, il évite les effets faciles qui encombrent le jeu de certains de ses collègues pour aller à l’essentiel. François Pénot possède un jeu fluide et véloce charpenté par un phrasé bien en place. Il sait exposer une mélodie avec une élégante rigueur comme le montre son interprétation de « Suebde », la belle composition de Rudy Bonin. Ses improvisations sont pensées, mûries et suivent un cours naturel. Harmonieusement construit autour de standards choisis avec soin et de quelques compositions personnelles, le répertoire utilisé n’engendre jamais la moindre monotonie et ajoute beaucoup au plaisir de l’écoute. Un beau disque.
Alain Tomas
-
01 Janvier 2017
Dans ce sixième opus, la musique proposée par Rudy BONIN est à la fois différente des albums précédents et toujours la même : optimiste et pétillante. La complicité entre Olivier LEVEAU, Francois PENOT et Rudy BONIN est palpable et les compositions émouvantes. 
Le trio distille un style déjà joué, mais teinté d'un son, d'un swing ! Le mélange des standards et des compositions offre une fraîcheur  étonnante, le temps s'arrête, la douceur  envahit l'espace.  
Pourtant, l'affaire n'était pas facile ! Il fallait oser marier orgue Hammond,  clarinette et batterie avec juste ce qu'il faut de swing et de bebop.   
La clarinette sonne, sussure, charme et enchante si elle est jouée d'une main de maître... et c'est le cas dans ce superbe enregistrement. Francois PENOT joue avec délicatesse d'un superbe phrasé épaulé magnifiquement par le duo orgue/batterie d'Olivier LEVEAU et de Rudy BONIN. 
Bravo ! cette musique là est belle et à écouter tout simplement... 
-